Une histoire naturelle

Quand le rap­port au sein de la paire inique per­sonne de la per­sonne se dépon­dère dra­ma­ti­que­ment jusqu’à paraître natif – natu­rel et pre­mier 9 – s’engage un rap­port de péruses où cha­cun dans la paire est sa dupe. La per­sonne en géné­ral est péruse sur­plom­bante, dupe en sur­vol, vole­tante-feuille­tante : veuille­tante ; la per­sonne en par­ti­cu­lier est péruse indus­trieuse et tapie, dupe opi­niâtre et pro­digue. La péruse opi­niâtre et pro­digue inti­mide son autre en pro­dui­sant des vues alter­na­tives sur le main­tien de fonc­tionnalité de la paire. Le monde qui, pour la péruse en sur­vol, n’était funes­te­ment qu’un maga­sin géné­ral des pré­da­teurs et des proies, appa­raît alter­na­ti­ve­ment, dans la col­li­ma­tion de son autre, comme une série fuyante, hori­zon­tale, imma­nente, d’antê­rieurs et d’intê­rieurs / de rai­sons per­son­nelles.

Faire une remarque