Un masque dit d’aveu

Depuis son pas­sage à décou­vert 7, la per­sonne est sup­po­sée être vue, écou­tée, pré­di­quée. Constatée, confir­mée 1, mais pas encore toute dite 6, la per­sonne com­pose sa per­sonne en par­ti­cu­lier pour faire la preuve de sa per­sonne 1.3 et pro­duire un aveu convain­cant 2.
Passer le masque d’aveu, c’est exau­cer l’a nu de toute com­pa­ru­tion sur le carré d’aveu.
Passer le masque d’aveu, c’est s’attester en proie 4 3 pas­sée à décou­vert.

Composer sa per­sonne en par­ti­cu­lier est une entre­prise de la per­sonne qui passe par le mode­lage d’un masque – le masque dit d’aveu. Passer le masque d’aveu pour s’attester en proie à son s’en accu­ser et paraître / com­pa­raître, c’est l’une des pres­ta­tions21 de la per­sonne en par­ti­cu­lier en tant qu’elle est pres­tante34 / en tant qu’elle prête à décou­vert.

Il n’est per­mis à per­sonne de faire voler en éclats, de l’intérieur, le masque qui lui échoit par contrat. Une telle audace fis­sure dans le même mou­ve­ment le masque de tous les contrac­tants. Le cercle public en est blessé.

G. Cesarano, Man. surv., 1974


Charlie Chaplin Makeup, par SJ FoxX (Youtube)