Tyrannie des points de capiton

Tenant sym­bo­li­que­ment du joug et effec­ti­ve­ment de la poigne, les points de capi­ton gainent la per­sonne aux endroits où ses confluences ris­que­raient de pro­duire une chute, une cata­racte, ein Flussfall, un cas échéant de ce qui flue. Sans cette gaine, la per­sonne serait per­due jusque pour sa perte ou sa chute3 ; elle écher­rait sim­ple­ment.

Faire une remarque