A🍪︎🎠︎⚕︎3Ⰴ︎Même si les cœurs de la personne ne se battent pas

Même si les cœurs de la per­sonne ne se battent pas, ils peuvent vivre en tout cas pen­dant un long, long laps. Le long, long laps a cer­tai­ne­ment : ne pas bou­ger, pou­voir se trou­ver mû (être mû bal­lotté, mû ren­versé, mû déplacé en l’air). Le long, long laps en l’air, dans l’eau ; à flot même si les cœurs, admis-ren­dus, ne se savent pas bat­tus.

5La connaissance est nécessaire ; une douche presque toujours

La connais­sance est néces­saire à la per­sonne com­ment se détendre ; cette connais­sance sera utile à la vie bien des fois. 1. Le mas­sage : par les cous­si­nets des doigts, par les mou­ve­ments cir­cu­laires pau­mas­ser la per­sonne, les mou­ve­ments un peu plus rigides – la peau de la tête. Cela occu­pera très faci­le­ment quelques minutes. 2. L’eau : quand la per­sonne éprouve, à lui font boire l’eau et se repo­ser au bord de la mer ou de la rivière. Il n’y a pas pos­si­bi­lité d’aller à la mer ; par contre on peut prendre une douche presque tou­jours.

A⚕︎7Le voyage

Le voyage oblige la per­sonne entiè­re­ment à se concen­trer à che­val, rete­nir l’équilibre, gar­der le main­tien juste. Un tel entraî­ne­ment contri­bue à l’amélioration de l’état de la per­sonne éprou­vant les pro­blèmes avec l’appareil oporno-moteur.

9Le travail

Le tra­vail, qui à la per­sonne n’a son goût, est beau­coup plus nui­sible à sa men­ta­lité que l’absence du tra­vail en géné­ral.

10La rage chez la personne

La rage se trouve chez la per­sonne après les mor­sures par les malades sau­vages ou les ani­maux domes­tiques. Le dan­ger pré­sente les mor­sures (mul­tiple et pro­fond), ainsi que n’importe quels endom­ma­ge­ments du cou (les mains, les têtes et les per­sonnes). En outre la per­sonne com­mence à sen­tir l’indisposition totale, le mal de tête, le manque de l’air. Dans un tel état la per­sonne est très dan­ge­reuse, puisqu’il a une force anor­male « enra­gée ». Mais tout cela seule­ment la visi­bi­lité de la nor­ma­li­sa­tion de l’état, parce que déjà dans 10 – 20 heures la per­sonne meurt inévi­ta­ble­ment. La mort lui vient sou­dain, sans ago­nie.

A🍪︎🎠︎⚕︎11Ⰴ︎Comment blanchir la personne du bronzage

Tenir la com­po­si­tion sur la per­sonne il le faut, dans la confor­mité exacte avec entre-temps, pen­dant, depuis et encore com­bien de temps, tel qu’indiqué. Tenir la com­po­si­tion sur la per­sonne il le faut, comme laver la per­sonne par l’eau et soi­gneu­se­ment éloi­gner tous les restes du moyen de la peau. Avant de blan­chir la per­sonne du bron­zage, il faut l’avec son aide, il faut se per­sua­der du son absence des réac­tions et du son extrême sen­si­bi­lité envers les sub­stances ; « ça » fait par­tie du moyen, du moyen radi­cal qui est dans la ques­tion : « Comment blan­chir la per­sonne du bron­zage ?»

A⚕︎12L’état des lèvres

L’état des lèvres (leur mala­di­veté, l’extérieur) – un des para­mètres de la per­sonne. Les lèvres de la per­sonne ont leur com­mis­sure de plai­sir ou de peine carac­té­ris­tique de la per­sonne sen­sa­tion 4.

A🍪︎🎠︎⚕︎13Ⰴ︎Les rêves de la personne eue faim

Les par­ti­cu­la­ri­tés des pro­cès men­taux se mani­festent à l’époque où la per­sonne dort. La per­sonne retient seule­ment 10% des rêves de l’époque. Si l’organisme a besoin de l’enrichissement des stocks du liquide, la per­sonne rêve d’elle-même cher­chant la source, buvant l’eau, ayant la mer, la douche quand c’est pos­sible etc. De la même manière la per­sonne eue faim rêve de les pro­duits et les mange. D’après les don­nées de l’institut il est néces­saire à la per­sonne 100г l’écureuil, 80г la graisse et 450г les hydrates. On confirme expé­ri­men­ta­le­ment à l’institut un autre fait : si la per­sonne pen­dant deux-trois jours ne réus­sit pas à éprou­ver la phase du rêve rapide, pen­dant lequel et il y a des rêves et il y a de la grande vitesse, il devient dif­fusé la per­sonne, irri­table, agres­sif, lui-même rapide, rapide à sa per­sonne. Chaque per­sonne appa­rue devant la per­sonne dans le rêve, quand même en pas­sant par lui était vue « en réa­lité » ; cela, c’est l’institut le garan­tit. C’est aussi l’institut le garan­tit la fin des irri­tables et des agres­sives en époque. C’est la per­sonne retour à la nor­male, sa per­sonne eue mangé.

14Ni beaucoup ni peu : la vie moyenne

Pendant la vie la per­sonne moyenne sta­tis­tique éla­bore ni beau­coup ni peu de deux grandes pis­cines de salive. Pendant la vie moyenne sta­tis­tique il est fait : sali­ver deux grandes pis­cines d’eau, en équi­va­loir.

A⚕︎15Les organismes de la personne : la gorgée (schéma)

↳ Les orga­nismes de la per­sonne (par ordre alpha­bé­tique : http://​fr​.medi​cal​med​.de/​o​r​g​a​n​y​-​c​h​e​l​o​v​e​k​a​.​p​h​p.htm.
De la gor­gée – cylin­drique, un peu ser­rée à la direc­tion sur le tube en enton­noir mus­cu­laire de la lon­gueur de 12, celle à 14. Le corps les gor­gées (le mur supé­rieur) se lie avec la rai­son du crâne, l’arrière tient ferme vers l’occipital, les par­ties laté­rales. De la gor­gée – la place des voies res­pi­ra­toires et diges­tives, la masse ali­men­taire pen­dant le pro­cès de la déglu­ti­tion entre dans la gor­gée. La struc­ture les gor­gées. De la gor­gée se lie avec la cavité au moyen du pha­rynx. Le palais mou, les arceaux pala­tins et le dos de la langue séparent. Le palais mou tombe direc­te­ment à la cavité. Les fonc­tions les gor­gées. À la fonc­tion res­pi­ra­toire par­ti­cipent tous les ser­vices les gor­gées, puisque dans elle passe l’air entrant à l’organisme de la per­sonne de ses fosses nasales. Avec la toux toutes les sub­stances nui­sibles qui se sont col­lées au cil sont mises en lumière.

A🍪︎🎠︎⚕︎16Ⰴ︎La personne-baromètre

Pour la per­sonne il est très impor­tant de gar­der la quié­tude. Fréquent est l’état de santé aux caprices du temps, s’aggrave sim­ple­ment parce que la per­sonne attend et crai­gnait cela. À l’approche rai­son­nable du pro­blème, ayant pris connais­sance du pro­nos­tic du temps, on peut se pré­pa­rer aux com­pli­ca­tions pro­bables, et éprou­ver de mau­vais jours tran­quille et rela­ti­ve­ment sans dou­leur.

17Dix erreurs sur la sortie de la peau de la personne

Faire flot­ter les mythes connus sur la sor­tie de la peau de la per­sonne – le but de cet article. Il ne faut pas que dans la jeu­nesse la peau de la per­sonne il ne faut pas. En fait les lotions les écumes les gels des­ti­nés à la sor­tie de la per­sonne ne contiennent pas les ingré­dients. Pour que l’agisse cor­rec­te­ment, le por­ter 2 – 3 heures avant le rêve, et dans 30 – 40 minutes s’être mouillé la per­sonne par la ser­viette molle. La sor­tie de la per­sonne – l’affaire néces­saire mais com­plexe. Il est impor­tant d’avoir l’information authen­tique sur l’état.

18Six exercices simples pour les bretelles de la personne

La fatigue, le manque de som­meil, les vio­la­tions de l’alimentation, les mau­vaises humeurs, les caprices du temps – toutes ces cir­cons­tances se reflètent mal sur l’apparence. La per­sonne par­ti­cu­liè­re­ment souffre : la peau devient flasque, perd la cou­leur satine, se couvre des zones des œdèmes et les yeux bat­tus sombres. Ne se trouve pas, cepen­dant, déses­pé­rer. Il y a des exer­cices. En accom­plis­sant régu­liè­re­ment qui n’importe quelle femme peut indé­pen­dam­ment res­ser­rer la per­sonne. Après la fin affai­blis­sez les muscles de la per­sonne et res­tez assis 3 – 4 minutes, ayant fermé les yeux tran­quille. L’exercice aide à toni­fier les muscles de la moi­tié supé­rieure de la per­sonne et retire la fatigue des « œil ». À un tel entraî­ne­ment l’ovale de la per­sonne garde les contours pré­cis. Ah, la per­sonne.