Les rêves de la personne eue faim

Les par­ti­cu­la­ri­tés des pro­cès men­taux se mani­festent à l’époque où la per­sonne dort. La per­sonne retient seule­ment 10% des rêves de l’époque. Si l’organisme a besoin de l’enrichissement des stocks du liquide, la per­sonne rêve d’elle-même cher­chant la source, buvant l’eau, ayant la mer, la douche quand c’est pos­sible etc. De la même manière la per­sonne eue faim rêve de les pro­duits et les mange. D’après les don­nées de l’institut il est néces­saire à la per­sonne 100г l’écureuil, 80г la graisse et 450г les hydrates. On confirme expé­ri­men­ta­le­ment à l’institut un autre fait : si la per­sonne pen­dant deux-trois jours ne réus­sit pas à éprou­ver la phase du rêve rapide, pen­dant lequel et il y a des rêves et il y a de la grande vitesse, il devient dif­fusé la per­sonne, irri­table, agres­sif, lui-même rapide, rapide à sa per­sonne. Chaque per­sonne appa­rue devant la per­sonne dans le rêve, quand même en pas­sant par lui était vue « en réa­lité » ; cela, c’est l’institut le garan­tit. C’est aussi l’institut le garan­tit la fin des irri­tables et des agres­sives en époque. C’est la per­sonne retour à la nor­male, sa per­sonne eue mangé.

Faire une remarque