Le Trésor de Veille

Le Trésor de Veille est le tré­sor consti­tué par l’ensemble des impres­sions col­lec­tées par la per­sonne qui confirment son sen­ti­ment de culpa­bi­lité, soit l’ensemble des vues coli­ma­tées d’elle par les sup­po­sés la voir (police, jus­tice). La per­sonne veille à l’établissement par tous de sa propre culpa­bi­lité, dans un monde où la sus­pi­cion est métem­psy­chique : elle existe en stock limité et peut migrer, être attri­buée à telle ou telle. Le Trésor de Veille est lié au carré d’aveu13.4, lieu de l’assuspicion en tant qu’il est l’espace que la per­sonne sub­sti­tue au fra­ming, un cadre, amé­nagé et géré par elle, d’apparition et de com­pa­ru­tion de sa per­sonne.

Faire une remarque