Cas général La personne prestante

La per­sonne en son cadre2.21.1 est une pres­ta­taire affec­tée ; elle y affecte un air de rien qui la main­tient sus­pecte et visible pour cet autre sup­posé la voir qu’on a pu appe­ler police embus­quée. Une pres­ta­tion réus­sie consiste, pour la per­sonne, à s’affirmer recon­nais­sable, s’avouer cap­table, s’attester per­sonne en per­sonne12.

Alain de Libera, Arch. suj., II, Quêt. id., 2008Le sujet per­son­ni­fié est une per­sonne qui a tout du sujet, qui bloque sur elle les deux dimen­sions recon­nues depuis Aristote au [verbe] kate­go­rein : « accu­ser quelqu’un de quelque chose » et « attri­buer quelque chose à quelque chose », soit :
kate­go­rein(1) > accu­ser > impute : sujet d’imputation (l’homme indi­vi­duel, la per­sonne, le Self), Morale ;
kate­go­rein(2) > attri­buer > attri­bute : sujet d’attribution (l’homme, l’âme, l’esprit, le corps), Psychologie.

Faire une remarque