La personne en particulier vs. le suppôt

Le sup­pôt se branche entiè­re­ment sur la géné­ra­lité – ce que la per­sonne en par­ti­cu­lier dénonce2.22.4 comme un pré­ca­riat. La stra­té­gie de la per­sonne en par­ti­cu­lier face au sup­pôt est de jouer contre la paire en mar­ty­ri­sant le sup­pôt, en l’assiégeant par DoS (Attaques par Déni de Service – le plus sou­vent des attaques par inon­da­tion, sur­charge de connexions). Le sup­pôt, sous cette charge, est un hub sur­mené, sur­sol­li­cité, en quelque sorte, qui refuse de s’imputer ce qu’il ne peut trai­ter. La per­sonne en géné­ral est alors lais­sée seule avec son sup­pôt, dans l’imputation mini­male qu’elle est elle-même un point c’est tout. Le reste de son acti­vité impul­sion­nelle est perdu pour la géné­ra­lité, désen­gagé des efforts pour se main­te­nir fonc­tionnelle­ment.

Faire une remarque