De l’aquaplaning sur l’idiome

Un tel dis­po­si­tif offre les condi­tions idéales pour faire de l’aquaplaning sur l’idiome. Et s’arrêter au moment d’adhérence où ce qu’on dit s’avère, s’affermit, s’égalise en humeur ou en goût, trouve sa place dans l’ordre du savoir ou dans la hié­rar­chie des anges.

Faire une remarque